Il est difficile de trouver de bonnes nouvelles sur les marchés ces derniers temps. Mais si vous êtes à la recherche de mauvaises nouvelles, ne cherchez pas plus loin que le secteur du cannabis. C’est là que résident les vraies mauvaises nouvelles. Et si vous avez besoin d’une preuve, regardez l’action phare du secteur : Canopy Growth (NASDAQ:) (TSX:).

Autrefois la plus grande société de cannabis de la planète, le producteur de marijuana basé au Canada a dévoilé ses derniers à la fin de la semaine dernière. Les gros titres n’étaient pas bons. Et le marché a mis très peu de temps à réagir.

Les actions de Canopy ont clôturé en baisse d’un peu plus de 12 % sur le vendredi dernier, terminant la journée à 4,88 $US avant le long week-end.

Source : Investing.com

Les actions ne se sont pas mieux comportées au nord de la frontière, où, négociées au Canada sur le , elles ont chuté de la même manière pour clôturer à 6,18 dollars canadiens, avant de subir une autre légère baisse lundi, puisque les marchés étaient ouverts, perdant encore 1,6 %.

La société a annoncé une baisse de 25 % de ses revenus au cours de son quatrième trimestre fiscal par rapport à la même période l’an dernier. Les revenus nets du dernier trimestre ont totalisé 111,8 millions de dollars canadiens (87,6 millions de dollars américains), ce qui est bien inférieur aux attentes des analystes. D’une année sur l’autre, le producteur d’herbe a vu ses revenus chuter de 35 %, ce qui inclut une baisse de 36 % des revenus du cannabis récréatif et une diminution de 33 % des revenus générés par la marijuana médicale et d’autres produits, y compris les produits comestibles.

Les revenus provenant d’autres produits de consommation – y compris les vapes, les crèmes de soins de la peau, les boissons pour sportifs et les poudres protéinées – ont également baissé d’environ 3 % pour atteindre 45,8 millions de dollars canadiens (35,9 millions de dollars américains).

La perte nette pour le trimestre s’est établie à 578,6 millions de dollars canadiens (453,5 millions de dollars américains), soit une légère amélioration par rapport à l’année précédente. Mais cela n’a pas suffi pour empêcher les investisseurs d’appuyer sur le bouton de vente.

La nouvelle a suffi pour inciter Vivien Azer, analyste chez Cowen, qui défend le secteur du cannabis depuis la légalisation canadienne en 2018, à réduire de près de moitié son prix cible pour l’action Canopy, à 6,50 dollars canadiens. Elle a souligné le fait qu’il s’agit du troisième trimestre consécutif où les revenus de l’entreprise ont chuté.

Canopy annonce un accord aux États-Unis

Une semaine seulement avant de dévoiler ses derniers résultats, Canopy a annoncé sa plus récente acquisition, un accord pour acheter un producteur californien d’extraction de cannabis et de vape, Jetty Extracts. Il s’agit simplement d’une option d’achat d’une participation de 75 % dans la société, une opération qui ne serait déclenchée que lorsque les États-Unis légaliseront le cannabis au niveau fédéral. La valeur de l’opération serait de 69 millions de dollars US.

L’opération a donné un aperçu de la manière dont Canopy entend améliorer son positionnement sur le marché américain. C’est une stratégie qu’elle a employée dans des accords précédents, notamment un accord avec la société américaine Acreage Holdings qui ne serait mis en œuvre qu’après la légalisation du cannabis aux États-Unis.

Dans une interview accordée après l’annonce de la dernière transaction, David Klein, PDG de Canopy, a déclaré que cette approche permettait à la société de rester aussi ” légère ” que possible en termes d’actifs.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également