investingcom analysis og

Les actions ont fortement baissé mardi, l’indice perdant plus de 1 % et le NASDAQ 2 %. Comme il s’agissait de la plus forte baisse en une journée depuis février, elle aurait dû coïncider avec des mouvements importants sur les devises. Il y a eu un peu d’action autour de l’ouverture de New York, mais en fin de journée, la plupart des principales paires de devises se sont stabilisées et ont récupéré leurs pertes antérieures. La paire , par exemple, s’est établie au-dessus de 108,60 après avoir atteint 108,34. L’ s’est stabilisé autour de 1,2150 après être descendu à 1,2123. La baisse des actions aurait dû maintenir le yen à son plus bas niveau de la journée et empêcher toute progression significative de l’euro. Toutefois, aucun de ces mouvements n’a été important. Il n’y a pas de panique sur le marché ni de fuite vers la sécurité dans les devises. La hausse des rendements du Trésor confirme le calme relatif des autres marchés.

Les actions sont surachetées et doivent subir une correction. Les inquiétudes concernant l’inflation ont déclenché la baisse mais, fondamentalement, la croissance de l’économie américaine et de l’économie mondiale s’accélère et il y a beaucoup de place pour des reprises plus fortes. Nous commençons tout juste à voir de bonnes données en provenance de la zone euro, avec l’ allemande en forte hausse en mai. Le climat des affaires aux États-Unis est en hausse, les offres d’emploi sont en augmentation et il y a une chance raisonnable pour une surprise à la hausse dans le rapport de vendredi sur les ventes au détail aux États-Unis. Les décideurs politiques du monde entier revoient à la hausse leurs prévisions économiques, y compris le président de la Fed, Patrick Harker, qui voit désormais l’économie croître de 7 % en 2021, contre une prévision précédente de 5 à 6 %. Les banques centrales officialiseront ces perspectives plus favorables lors de leur réunion de juin, même si elles s’abstiennent de réduire immédiatement leurs achats d’actifs.

Alors que les cambistes ont ignoré la liquidation des actions pour se concentrer sur la reprise estivale, les devises à bêta élevé risquent toujours de faire l’objet de prises de bénéfices si la vente se poursuit. Pour l’instant, le dollar américain s’échange à la baisse contre toutes les principales devises, à l’exception du franc suisse. L’indice des prix à la consommation américain doit être publié mercredi. Les économistes s’attendent à un ralentissement de la croissance de l’IPC, mais sur une base annualisée, une forte augmentation est prévue. La Réserve fédérale a averti à de nombreuses reprises que l’augmentation de l’inflation était temporaire, mais avec des actions corrigées par les craintes d’inflation, une augmentation plus forte que prévu pourrait accélérer les ventes.

La livre sterling continue d’être la plus performante, la paire se rapprochant de son plus haut niveau depuis 1,5 an. Mercredi est une journée chargée pour le Royaume-Uni, avec la publication du PIB du premier trimestre, de la production industrielle et de la balance commerciale. Des chiffres sains sont attendus dans tous les domaines, car les vaccinations généralisées et l’assouplissement des restrictions permettent à la reprise de gagner du terrain. Les dollars australien et canadien continuent de surperformer, les prix du soutenant le dollar canadien.

Dans les semaines à venir, la divergence des politiques monétaires devrait jouer un rôle plus important dans les flux de devises. Cela signifie que les monnaies des pays dont les banques centrales sont plus désireuses de réduire les mesures de relance surperformeront, tandis que les monnaies des pays qui seront à la traîne sous-performeront. Cela peut ouvrir la voie à des mouvements plus forts sur les crosses, comme l’ à la baisse, et l’ et l’ à la hausse.

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également