© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement lundi à l’ouverture. D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien gagnerait 0,06% à l’ouverture. Les contrats à terme indiquent un gain de 0,07% pour le Da

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement lundi à l’ouverture en l’absence de véritable catalyseur sur les marchés d’actions.

D’après les premières indications disponibles, le parisien gagnerait 0,06% à l’ouverture. Les contrats à terme indiquent un gain de 0,07% pour le à Francfort, de 0,03% pour le à Londres et de 0,01% pour l’.

Les indices européens devraient donc entamer la semaine dans le calme après avoir terminé vendredi dans le désordre, réagissant peu à la hausse inférieure aux attentes de l’indice des prix de base “core PCE” aux Etats-Unis, qui s’affiche toutefois en progression de 3,4% sur un an.

Alors qu’aucun indicateur majeur n’est au programme de la journée, le reste de la semaine sera plus animé avec en point d’orgue la publication vendredi du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis.

A WALL STREET

L’indice a terminé la semaine sur un record de clôture vendredi à la Bourse de New York, dans un contexte d’apaisement des craintes liées à l’inflation et à un éventuel resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le S&P-500 a pris 0,33% à 4.280,76 points. Sur la semaine, l’indice enregistre sa plus forte hausse depuis la semaine close le 5 février, avec une progression de 2,7%.

L’indice a gagné 0,69% à 34.433,84 points et le a cédé 0,06% à 14.360,39 points.

Nike (NYSE:) a bondi de 15,53%, s’envolant à un plus haut historique, après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et des prévisions qui dépassent les estimations du marché.

Le secteur financier (+1,25%) a profité de la publication des résultats positifs des tests de résistance de la Fed, qui ouvrent la voie à une reprise des rachats d’actions et du paiement de dividendes.

Les contrats à terme sur les indices américains signalent pour le moment une ouverture inchangée.

EN ASIE

L’indice à la Bourse de Tokyo perd 0,17%, freiné par le recul des valeurs liées aux semi-conducteurs dans le sillage du Nasdaq et par l’attentisme avant une semaine chargée en indicateurs américains.

Les Bourses en Chine évoluent sans tendance marquée, l’indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai reculant de 0,09% tandis que le CSI 300 prend en revanche 0,1%.

La propagation du COVID-19 dans plusieurs pays d’Asie, comme l’Indonésie ou la Thaïlande, et en Australie, où un confinement a été imposé à Sydney, incite par ailleurs les investisseurs à la prudence.

CHANGES/TAUX

Les variations sont limitées sur le marché des changes où le dollar est stable face à un panier de devises de référence et l’euro se traite à 1,1926 dollar, en repli de 0,06%.

Pas beaucoup de mouvement non plus sur le front des rendements des emprunts d’Etat, celui des reculant timidement, autour de 1,526%.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent peu, l’attention des investisseurs se tournant sur la réunion à venir jeudi du groupe Opep+ et sur la reprise des négociations sur le nucléaire iranien dans les jours à venir.

Le baril de cède 0,09% à 76,11 dollars et le 0,03% à 74,03 dollars.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également