Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

© Reuters. Le gouvernement italien a décrété jeudi que les enseignants devaient disposer d’un pass sanitaire, attestant qu’ils ne sont pas atteints du COVID-19 ou protégés contre la maladie, pour pouvoir accéder aux salles de classe, tandis que Rome a aussi re

par Gavin Jones et Giuseppe Fonte

ROME (Reuters) – Le gouvernement italien a décrété jeudi que les enseignants devaient disposer d’un pass sanitaire, attestant qu’ils ne sont pas atteints du COVID-19 ou protégés contre la maladie, pour pouvoir accéder aux salles de classe, tandis que Rome a aussi rendu obligatoire ce “Pass Vert” dans les trains et avions.

Le pass sanitaire, disponible en formats papier et numérique, atteste de la vaccination contre le COVID-19, d’un test de dépistage négatif ou d’une guérison récente de la maladie.

Dans une volonté d’accélérer le rythme des vaccinations pour lutter contre la propagation du variant Delta du coronavirus, le gouvernement avait déjà rendu le pass sanitaire obligatoire pour accéder, à compter de vendredi, aux salles des restaurants et à d’autres lieux clos de services et de divertissement.

En dépit de petits rassemblements dans les rues pour dénoncer le pass sanitaire, le gouvernement de Mario Draghi en a étendu jeudi l’obligation à tous les enseignants ainsi qu’aux étudiants universitaires à partir du 1er septembre.

A compter de cette date, le “Pass Vert” sera aussi réclamé pour emprunter des transports longue distance.

“Le choix du gouvernement est d’investir autant que possible dans le Pass Vert afin d’éviter des fermetures et de protéger les libertés”, a déclaré devant les journalistes le ministre de la Santé, Roberto Speranza.

Pour pouvoir travailler, les enseignants devront être munis dès la rentrée du pass sanitaire. A défaut, et après cinq jours d’absence, ils ne seront plus payés.

L’Italie déplore le plus lourd bilan en Europe à cause de la crise sanitaire, après la Grande-Bretagne, avec 128.163 morts. Plus de 4 millions d’infections y ont été signalées depuis le début de l’épidémie.

En mars, un mois après son arrivée au pouvoir, Mario Draghi avait rendu la vaccination obligatoire pour l’ensemble du personnel soignant.

(avec la contribution de Giselda Vagnoni; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également