Après avoir réagi négativement aux résultats publiés par Uber le 9 février, les investisseurs semblent revenir sur leur position. Tout bénéfice pour l’emprunt d’une durée résiduelle de sept ans du géant des locations de voitures avec chauffeurs (VTC) qui a rebondi sur le marché secondaire.

L’obligation Uber Technologies 4,5% 2029 par 2.000 dollars reprend

Concrètement, l’obligation Uber Technologies (NYSE:) d’une maturité égale au 15 août 2029 et d’un coupon de 4,5% cote désormais aux alentours de 94% du nominal, soit un rendement de 5,46%. Libellée par coupures de 2.000 dollars, cette souche obligataire est notée “B3” chez Moody’s et “B-” chez Standard & Poor’s. Il s’agit donc d’un emprunt “High yield”.

Pronostics déjoués

Uber Technologies a déjoué les pronostics en publiant des résultats supérieurs aux attentes pour le quatrième trimestre 2021. Son chiffre d’affaires a ainsi atteint 5,78 milliards de dollars, en hausse de 83% sur un an et supérieur aux 5,34 milliards de dollars attendus par le consensus des analystes compilés par Refinitiv.

La société déclare par ailleurs un bénéfice de 892 millions de dollars contre une perte de 968 millions un an avant. Le bénéfice annoncé profite toutefois d’un gain de 1,4 milliard de dollars lié à aux participations en actions détenues par Uber dans le géant singapourien des VTC Grab (le “Uber asiatique”) et dans Aurora (véhicules autonomes). Ces gains sont partiellement compensés par la perte non comptabilisée sur son investissement dans Didi, le “Uber chinois”.

Hors impact de ces investissements, Uber a enregistré une perte de 26 cents par action, dépassant les attentes de Wall Street qui pariait sur une perte de 35 cents.

Rebond rapide postpandémie

Plus important, sans doute, la société californienne, qui affiche une capitalisation boursière de 67 milliards de dollars à Wall Street, a indiqué qu’elle commençait à rebondir après les vents contraires causés le variant Omicron du coronavirus. “Alors qu’Omicron a eu un impact sur nos activités fin décembre, la division Mobility commence déjà à se redresser”, explique Dara Khosrowshahi, le CEO d’Uber, dans un communiqué. Et celui-ci de préciser que “les réservations sur la plate forme Mobility approche les niveaux prépandémie” et que “l’activité de livraison a atteint la rentabilité opérationnelle”.

L’application compte désormais 118 millions d’utilisateurs actifs mensuels, “plus que jamais auparavant”, a ajouté Dara Khosrowshahi.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également