© Reuters. Emmanuel Macron a inauguré mardi le nouveau siège commercial de JP Morgan à Paris alors que la France tente, dans le sillage du Brexit, d’attirer les professionnels de la finance autrefois basés à Londres à renfort de mesures fiscales. /Photo prise

PARIS (Reuters) – Emmanuel Macron a inauguré mardi le nouveau siège commercial de JP Morgan à Paris alors que la France tente, dans le sillage du Brexit, d’attirer les professionnels de la finance autrefois basés à Londres à renfort de mesures fiscales.

En compagnie du directeur général de JP Morgan Jamie Dimon, le chef de l’Etat français a visité dans la matinée le nouveau “hub” de sept étages de la banque américaine installé en plein de coeur de la capitale, près du musée du Louvre, qui sera dédié au trading obligataire en Europe.

Ce hub, où nombre de salariés arrivent tout droit de Londres, devrait employer 800 personnes d’ici 2022. Quelque 256 personnes travaillaient déjà en France dans des missions de conseil avant la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Elles seront rejointes par 440 employés spécialisés dans la vente et le trading.

D’autres recrutements sont prévus en France, a précisé JP Morgan dans un communiqué.

Emmanuel Macron, ancien banquier d’affaires lui-même, souhaite attirer davantage les investisseurs en France et a lancé des réformes et des initiatives en ce sens, dont le sommet annuel “Choose France” (“Choisissez la France”).

Tout en restant solidement ancré à Londres, JPMorgan (NYSE:) a ouvert également des hubs à Amsterdam, Dublin et Francfort. La banque emploie 19.000 personnes en Grande-Bretagne au total, dont plus de 10.000 à Londres.

Paris est à l’offensive pour attirer les chambres de compensation de Londres vers l’UE, alors que la dérégulation des marchés financiers par la Grande-Bretagne dans les années 1980, le “Big Bang”, avait réduit ces activités à peau de chagrin dans les capitales du Continent.

Le Brexit a cependant mis fin au libre accès des banques installées à Londres au Marché unique européen, ce qui les pousse à investir des milliards de dollars pour renforcer leurs opérations européennes et éviter d’éventuelles perturbations.

(Reportage Gwenaëlle Barzic, Elizabeth Pineau et Sarah White; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également