© Reuters. Emmanuel Macron a proposé samedi à Boris Johnson un “réengagement” dans les relations entre la France et la Grande-Bretagne si le Premier ministre britannique respecte les accords sur le Brexit conclus avec l’Union européenne, a fait savoir l’Elysée,

par Michel Rose

CARBIS BAY, Angleterre (Reuters) – Emmanuel Macron a proposé samedi à Boris Johnson un “réengagement” dans les relations entre la France et la Grande-Bretagne si le Premier ministre britannique respecte les accords sur le Brexit conclus avec l’Union européenne, a fait savoir l’Elysée, confirmant une information de Reuters.

L’entretien a eu lieu en anglais en marge du sommet du G7 en Angleterre. Le président français a utilisé le terme de “reset”.

Les relations entre l’UE et la Grande-Bretagne sont tendues depuis que le Brexit est devenu pleinement effectif en début d’année, les Européens reprochant aux Britanniques de ne pas respecter totalement les termes des accords difficilement conclus aussi bien sur les conditions du divorce lui-même que sur leurs nouvelles relations.

Emmanuel Macron a été l’un des critiques les plus explicites de l’attitude du gouvernement britannique, lui reprochant encore jeudi un manque de “sérieux” tout en insistant sur le fait que “rien n’est renégociable, tout est applicable”.

A l’occasion d’un entretien bilatéral en marge du G7 dans les Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre, le président français a dit au Premier ministre britannique que leurs deux pays avaient “une vision commune et des intérêts communs sur les grands sujets globaux”.

“Le président de la République s’est dit prêt à engager un ‘reset’ des relations franco-britanniques”, a fait savoir l’Elysée. “(Il) a cependant fortement souligné que ce réengagement imposait que les Britanniques respectent la parole donnée aux Européens et le cadre défini par les accords Brexit.”

Les tensions entre l’UE et la Grande-Bretagne se sont concentrées sur deux points ces derniers mois : la pêche, qui concerne en particulier la France, et le protocole nord-irlandais, censé encadrer les échanges commerciaux entre cette province et le reste du Royaume-Uni pour éviter le rétablissement d’une frontière physique sur l’île d’Irlande.

Boris Johnson, hôte de ce sommet du G7, souhaite qu’il y ait surtout question des problématiques mondiales mais la question du protocole nord-irlandais risque une nouvelle fois de surgir lors de sa rencontre prévue dans le courant de la journée avec la chancelière allemande Angela Merkel.

(Michel Rose ; version française Bertrand Boucey)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également