© Reuters. Malte a été placé sur “liste grise” par le gendarme mondial de la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme, le Groupe d’action financière. /Photo prise le 23 juin 2021/REUTERS/Darrin Zammit Lupi

par Chris Scicluna

LA VALLETTE (Reuters) – Malte a été placé sur “liste grise” par le gendarme mondial de la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme, le Groupe d’action financière (Gafi ou FATF en anglais), a annoncé mercredi le Premier ministre Robert Abela, une décision qui pourrait sérieusement nuire à l’économie de l’île.

S’exprimant lors d’une conférence ce de presse, Robert Abela a dit penser que la décision était “injuste” et a promis de presser pour faire avancer des projets de réforme destinés à lutter contre toute malversation financière.

Le Gafi, basé à Paris, a organisé dans la journée un vote tenu secret pour se prononcer sur le placement de Malte sur la liste grise des juridictions non fiables, avec pour conséquence de rendre l’île soumise à une surveillance accrue.

Si le Gafi n’a pas annoncé formellement sa décision, Robert Abela l’a confirmée après que la presse locale s’en soit fait l’écho.

“Nous restons engagés à effectuer toutes les réformes nécessaires tout en préservant l’intérêt national. Nous ne serons jamais obstructifs, mais allons intensifier notre détermination à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme international”, a dit le dirigeant maltais.

La décision du Gafi intervient après des années de critiques de la communauté internationale contre des décisions politiques de Malte, qu’il s’agisse de la vente de ses passeports nationaux ou de l’absence de mesures légales contre des représentants mentionnés dans l’affaire des “Panama Papers”.

(Reportage de Chris Scicluna ; version française Jean Terzian)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également