Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Rien de bien « croustillant » à se mettre sous la dent pour Gilles Leclerc, dans ce nouveau point hebdomadaire. En effet, le CAC continue d’être ballotté par des investisseurs peu enthousiastes…

Pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent depuis le point hebdomadaire de la semaine dernière.

Le CAC continue d’être ballotté – un coup à la hausse, un coup à la baisse, le tout avec des gap en série et une nervosité palpable. Résultat des courses ? Ni les acheteurs ni les vendeurs n’arrivent à faire plier la partie adverse. L’indice continue de yoyoter autour des 6 500 points, ligne de démarcation entre acheteurs et vendeurs que nous suivons depuis maintenant quelques semaines.

Pourquoi un tel manque d’enthousiasme ? Sans doute à cause de la saison de publication des résultats du troisième trimestre qui va déferler et qui, pour le moment, refroidit les ardeurs des deux camps, en attendant d’en savoir plus.

Deux constats techniques importants

Cependant, au niveau technique, deux éléments importants sont à mentionner.

La semaine dernière, le CAC piquant du nez, nous avions tenté d’estimer les niveaux de support pouvant servir de prétextes pour contrer les ardeurs baissières. Pour reprendre ce que j’écrivais à l’époque : « Le premier, c’est maintenant. En tout cas, à très court terme. Il se situe dans la zone des 6 400 points. »

Avec une semaine de recul, un premier constat s’impose : oui, cette zone des 6 400 points a servi par trois fois (flèches vertes) de support pour relancer le .

Ce niveau est donc maintenant validé. En termes de gestion des positions, tant que les 6 400 points résistent, on reste au minimum « neutre », sans tendance exploitable pour le moment.

En clair, si l’on a des positions haussières, on peut les garder et croiser les doigts pour que les publications trimestrielles soient bien reçues par les opérateurs.

Le second constat est le suivant…

L’indicateur MACD testait un support d’impulsion (cf. rectangle vert) qu’il fallait absolument préserver au risque de passer d’une consolidation de court terme à une tendance baissière. Cette semaine (ce matin pour être tout à fait exact, cf. pastille jaune et flèche orange), un signal positif est apparu.

À confirmer évidement en clôture, mais c’est un signal de rebond qui implique un passage du CAC40 en « range » à court terme.

Autrement dit, la résistance du canal baissier de consolidation (couleur saumon) risque d’être débordée. Première résistance à vaincre ? Les 6 600 points qui apparaissent sur le premier graphe.

Si les 6 400 points venaient à casser, LE support serait à 6 200 points (cf. rectangle horizontal vert sur le second graphique). Ce serait, pour le coup, un vrai support de moyen terme, qui permettrait de repasser à l’offensive avec un potentiel nettement plus intéressant que celui dont le CAC40 nous gratifie en ce moment.

Bon week-end,

Gilles,





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également