Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Nous sommes en plein boom du M&A, comprenez Mergers and Acquisitions ou fusions-acquisitions. Après l’accord entre Elon Musk et Twitter (NYSE:), de nouvelles sociétés sont ciblées par des opérateurs, et notamment en Europe. Voici les exemples d’OL Groupe et Euromoney.

Mon confrère Slimane Himora évoquait la semaine dernière la tendance aux sorties de la cote. Opérations qui peuvent être assorties de primes plus ou moins généreuses sur le dernier cours coté.

Une offre pour OL Groupe
Récemment, le cas d’OL Groupe a fait parler, avec une offre de reprise de 3 € en provenance de l’américain John Textor. L’homme d’affaires, via la société qu’il gère, Eagle Football Holdings, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il est déjà présent dans le football avec des participations dans le club de Crystal Palace en Angleterre ou encore dans des clubs en Belgique ou en série A brésilienne. Et si le prix de 3 € représente une prime intéressante par rapport au cours lors de l’arrivée des rumeurs (qui était autour des 2 €, cf. encadré jaune ci-dessous) …

… nous sommes effectivement très loin des 24 € de cours d’introduction en Bourse du titre en 2007. D’ailleurs dans l’opération en elle-même, Oddo BHF évoque la forte probabilité qu’à l’issue de l’OPA au quatrième trimestre, cela se termine en sortie de la cote.

Ce genre d’opération peut prendre du temps. On se souvient par exemple du cas d’Iliad (EPA:) où Xavier Niel avait initialement lancé une OPRA sur près de 20% du capital de son groupe au cours de 120 € en 2019. Avant, l’an dernier, de finir par décider de sortir purement et simplement le titre de la Bourse avec une prime assortie encore plus élevée. Avec un cours de rachat final de 182 €, cela représentait alors une prime de 61% par rapport au dernier cours de clôture.

Le cas d’Euromoney
Et le fait est qu’en ce début d’été, beaucoup d’opérations ou rumeurs du même genre bruissent dans de multiples secteurs. Il y a dix jours, nous avions par exemple le cas du britannique Euromoney qui a reçu une offre de rachat en numéraire de près de 2 Mds$, soit une prime de plus de 34% par rapport au dernier cours coté. Le titre a logiquement ouvert en fort gap haussier lundi de la semaine dernière (cf encadré jaune ci-dessous).

Ce qui, soit dit en passant, a permis à certains acteurs du paiement comme Worldline d’être recherchés par effet sectoriel, et donc de bien se comporter depuis une semaine (cf encadré bleuté ci-dessous).

Assurément une belle tendance qui risque de se prolonger cet été, surtout avec la baisse générale des marchés ces derniers mois qui ne fait qu’accentuer le caractère « bradé » de certains dossiers….

Si la thématique des sorties de Bourse vous intéresse, sachez qu’Eric Lewin propose justement un tout nouveau service consacré aux retraits de la cote. Pour en savoir plus, c’est par ici !

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également