© Reuters. Le groupe français OVHcloud, premier fournisseur européen de services d’informatique dématérialisée, a annoncé lundi un projet d’introduction en Bourse sur Euronext Paris, sans toutefois fournir de calendrier précis. /Photo d’archives/REUTERS/Charl

PARIS (Reuters) – Le groupe français OVHcloud, premier fournisseur européen de services d’informatique dématérialisée, a annoncé lundi un projet d’introduction en Bourse sur Euronext Paris, sans toutefois fournir de calendrier précis.

L’entreprise familiale avait déjà dit en mars dernier avoir entamé des préparatifs en vue d’une cotation, deux jours avant qu’un incendie ne détruise un de ses centres de données – un désastre qui a soulevé des inquiétudes quant à sa capacité à ouvrir son capital.

Elle a reconfirmé ses projets lundi et a divulgué pour la première fois un bénéfice d’exploitation annuel, précisant que son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) s’élevait à 255 millions d’euros en 2020.

L’entreprise n’a pas fourni de chiffre comparable pour 2019.

Son chiffre d’affaires était de 632 millions d’euros en 2020, en hausse de 5% par rapport à l’année précédente, selon des informations fournies plus tôt aux journalistes.

A titre de comparaison, Amazon (NASDAQ 🙂 Web Services, la branche de services d’informatique dématérialisée d’Amazon, leader dans le secteur, a fait état d’une croissance annuelle de ses ventes de 30%.

Amazon, Azure de Microsoft (NASDAQ 🙂 et Google (NASDAQ 🙂 Cloud se partagent une grande partie du marché.

OVHcloud a fait savoir qu’elle avait enregistré une croissance annuelle moyenne de ses revenus supérieure à 20% sur les dix dernières années.

L’incendie, qui fait encore l’objet d’une enquête, a perturbé les activités de millions de sites internet, mis hors ligne des portails d’agences gouvernementales, de banques, de commerces et de médias, selon des experts du milieu.

Basée à Roubaix, OVHcloud emploie 2.450 personnes et compte 32 centres de données dans le monde sous la houlette, depuis 2018, de Michel Paulin, ancien cadre dirigeant de l’opérateur télécoms SFR (PA :).

OVHcloud a souvent été présenté par les responsables politiques français comme une alternative européenne aux géants américains du secteur, mais le groupe peine à rivaliser avec ceux-ci en termes de part de marché et de moyens financiers.

Les fonds de capital-investissement américains KKR (NYSE 🙂 et TowerBrook Capital Partners contrôlent, depuis un investissement combiné de 250 millions d’euros en 2016, 20% des parts de la société. La famille Klaba détient le reste.

(Mathieu Rosemain, version française Caroline Pailliez, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également