Alors que nous abordons les jours lents de l’été, voici trois questions importantes qui devraient être sur le radar de chaque trader de .

1. La réunion de l’OPEP+ d’hier

Le groupe OPEP+ s’est réuni virtuellement mercredi et, comme je l’avais la semaine dernière, a convenu d’une très légère augmentation des quotas de production pour septembre – seulement 100 000 bpj. Cela portera la limite totale production de l’OPEP+ en septembre à 43,955 millions de bpj. Cependant, il est peu probable que le marché voie cette quantité de pétrole, car de nombreux producteurs ne peuvent pas augmenter leur production. Cette augmentation est tellement négligeable par rapport à l’offre mondiale totale de pétrole, qui est d’environ 100 millions de bpj, qu’elle ne représente pratiquement rien. Tout cela semble montrer le peu de respect que l’Arabie saoudite a pour l’administration Biden, surtout lorsqu’on le considère dans le contexte de la visite du président Biden et de l’annonce subséquente de l’administration que le marché verrait bientôt “plus de pas” venant de producteurs du Moyen-Orient.

L’OPEP+ fait essentiellement du surplace, attendant de voir si une récession mondiale mord dans la demande et fait chuter les prix du pétrole, ou si les nations occidentales mettront en œuvre leurs propres sanctions sur le pétrole russe. Il est peu probable que l’OPEP+ tente de mettre en place un nouvel accord de production à plus long terme tant qu’elle n’aura pas une meilleure idée de l’impact de ces facteurs sur le marché.

2. Visite de Nancy Pelosi à Taïwan

La présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, s’est rendue à Taïwan. Elle est la troisième personne la plus puissante du gouvernement américain. Cette visite soulève des questions sur l’impact qu’aurait une augmentation des tensions entre la Chine et Taïwan sur les prix du pétrole et d’autres biens. Une escalade des tensions entre la plus grande puissance de la région et la petite nation ferait augmenter les prix mondiaux du pétrole.

  1. Premièrement, si elle était confrontée à la possibilité d’un conflit militaire, la Chine augmenterait probablement ses achats de pétrole étranger. Elle est déjà le plus grand importateur de pétrole au monde.
  2. Deuxièmement, la Chine pourrait contrôler efficacement les voies navigables de la région, notamment les routes maritimes les plus emprntées. Le pétrole (et d’autres produits) de la Chine y circule généralement, mais il en va de même pour le pétrole d’autres pays asiatiques comme la Corée et le Japon. La Chine pourrait exercer une plus grande influence sur la région lors d’un conflit militaire ou diplomatique. Ce ne serait pas la première fois qu’une puissance militaire régionale prendrait sur elle de déterminer qui peut et ne peut pas passer par une voie navigable pendant un conflit. Cela ferait grimper le prix du pétrole.

3. Saison des ouragans

C’est la première semaine d’août et le début de la hauteur de la saison des ouragans dans l’Atlantique. Jusqu’à présent, les poussières sahariennes et les conditions atmosphériques défavorables ont amplifié le développement des ouragans dans l’océan Atlantique. De puissants ouragans, surtout dans le Golfe du Mexique, peuvent avoir un impact sur la production pétrolière offshore et onshore, les importations et les exportations de pétrole, le raffinage du pétrole et le transport du pétrole aux États-Unis. Les traders doivent garder à l’esprit que le gouvernement américain peut être limité à l’heure actuelle dans la façon dont il peut répondre aux pannes à court et à long terme, car il a déjà libéré une grande quantité de pétrole de la réserve stratégique de pétrole pour tenter de réduire les prix de l’essence avant les élections de mi-mandat de novembre. Un puissant ouragan au mauvais endroit pourrait provoquer une grave pénurie d’approvisionnement aux États-Unis

.

 

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également