Si nous jetons un regard en arrière sur les quelque deux dernières années sur les marchés, nous pouvons nous souvenir de trois étapes importantes…

  1. Mars 2020 : chute de 35 % de la bourse en raison de la pandémie de Covid.
  2. Août 2020 : nouveau sommet historique des actions à +56% depuis le creux de la vague.
  3. Janvier 2022 : baisse de 10 % en raison des attentes concernant la hausse des taux de la FED et la fin de l’assouplissement quantitatif.

Dans ces trois phases de marché, c’est ainsi que 90 % des investisseurs ont réagi…..

  1. J’ai tout vendu dans la panique (j’ai donc perdu tout le rebond à partir d’avril).
  2. J’ai attendu parce qu’on ne sait jamais, sauf pour revenir en septembre/octobre si tout va bien.
  3. Après la première baisse partielle, tout le monde pensait à un nouveau “buy the dip”, sauf pour une nouvelle chute.

Une fois encore, ce qui ressort le plus de ces situations, ce sont les attitudes suivantes :

Manque de connaissance du fonctionnement des marchés boursiers, manque de connaissance de soi.

Benjamin Graham, le père de l’investissement axé sur la valeur, a dit un jour : “plus le temps passe, moins je sais ce que fera le marché boursier, mais plus je sais ce que feront les investisseurs”.

Dans cette optique, je vous suggère fortement de considérer très attentivement les deux éléments mentionnés ci-dessus, à savoir la connaissance du marché et la connaissance de soi.

Concernant le premier point, regardez l’image ci-dessous, le nombre de fois où le marché boursier a subi un drawdown de 1% depuis 2008, pratiquement chaque année !

Et que dire du nombre de fois où le marché a subi une baisse de plus de 5 % ? 5 fois en 14 ans (donc plus d’une fois tous les 3 ans).

Vous voyez où je veux en venir ? Nous ne pouvons pas supposer que nous sommes TOUJOURS EN CONTACT avec le marché au plus bas et TOUJOURS EN ABSENCE avant le grand krach.

Ce que vous devez faire, c’est vous concentrer sur le moyen et le long terme et… toujours investir !

Regardez les décisions que vous avez prises, vous souvenez-vous des transactions que vous avez faites en juin 2013 ? Ou septembre 2014 ? Qu’avez-vous acheté, quelle action suiviez-vous ?

Ces choses comptent pour zéro dans votre vie d’investisseur ! Pourquoi ne vous concentrez-vous pas plutôt sur ce que le marché boursier dans son ensemble a à offrir ?

Et si les marchés se retournent ? Vous pouvez penser à une stratégie qui implique des entrées progressives chaque fois que le marché corrige d’au moins “x %”, ou vous pouvez penser à un portefeuille à rééquilibrer périodiquement (voir mon analyse précédente sur Permanent).

Le fait est que vous devez d’abord avoir une stratégie ! Ne vous trouvez JAMAIS dans la situation de vous dire “qu’est-ce que je fais maintenant ?”. Ne vous laissez pas guider par les marchés et ne vous laissez pas abattre émotionnellement par les hauts et les bas.

Rester concentré pendant les phases extrêmes de volatilité fera toute la différence, que tout le monde soit euphorique ou effrayé. C’est dans ces moments-là que se décident la plupart des résultats que nous obtiendrons au fil du temps.

En fin de compte, n’oublions jamais que les marchés sont composés de personnes, et que les personnes prennent des décisions. Ces décisions sont souvent motivées par l’émotion.

Par conséquent, comprendre, comme l’a dit Graham, non seulement le fonctionnement des marchés, mais surtout notre propre fonctionnement et celui des autres, nous permettra à long terme d’obtenir des résultats qui, pour d’autres, seraient impossibles, sans être des génies ou des investisseurs phénoménaux.

Comme le disait mon professeur d’administration des affaires, “ce n’est pas sorcier”.

A la prochaine fois !

Si vous trouvez mes analyses utiles, et si vous souhaitez recevoir des mises à jour lorsque je les publie en temps réel, cliquez sur le bouton FOLLOW de mon profil !

“Cet article a été rédigé à des fins d’information uniquement ; il ne constitue pas une sollicitation, une offre, un conseil ou une recommandation d’investissement en tant que tel ; il ne vise pas à inciter de quelque manière que ce soit à l’achat d’actifs. Je tiens à vous rappeler que tout type d’actif, est évalué de plusieurs points de vue et est hautement risqué et que, par conséquent, toute décision d’investissement et le risque qui y est lié restent la responsabilité de l’investisseur.”

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également