par Michael Maharrey 0 0

Le gouvernement fédéral a déjà enregistré un déficit budgétaire de 2,06 trillions de dollars pour l’exercice 2021, alors qu’il ne reste que quatre mois à courir. Mais de manière assez surprenante, au cours des derniers mois, la dette nationale n’a pas augmenté au rythme auquel on pourrait s’attendre compte tenu des déficits budgétaires. Compte tenu du niveau des dépenses, les emprunts devraient être beaucoup plus élevés. Comment le gouvernement fédéral a-t-il pu maintenir son rythme de dépenses sans emprunter à un taux beaucoup plus élevé ?

Le Trésor américain a puisé dans le solde de son compte général du Trésor (TGA) à la Réserve fédérale. Mais cette manœuvre est sur le point de prendre fin, et l’on peut donc s’attendre à un pic des ventes d’obligations du Trésor dans les mois à venir.

Il a été question que la Fed réduise son programme d’achat d’obligations pour faire face à un IPC plus élevé que prévu. Mais on peut se demander comment la banque centrale pourrait y parvenir étant donné le nombre d’obligations que le gouvernement américain devra vendre pour continuer à dépenser sans compter.

L’argent qui entre dans le gouvernement fédéral, qu’il soit collecté sous forme d’impôts ou obtenu par la vente de bons du Trésor, va dans la TGA. Il s’agit en fait du compte courant de l’Oncle Sam. Le gouvernement paie également ses factures à partir de ce compte.

En quelques mois seulement, au printemps dernier, le gouvernement américain a vendu des milliers de milliards de dollars d’obligations du Trésor. La dette nationale a explosé de près de 3 000 milliards de dollars. Pendant ce temps, la Réserve fédérale a monétisé plus de la moitié de ces emprunts grâce à son programme d’assouplissement quantitatif. En juillet 2020, le solde du programme d’assouplissement quantitatif avait gonflé à 1,8 trillion de dollars.

L’année dernière, le département du Trésor a commencé à réduire ce solde en empruntant moins que ce que le gouvernement a dépensé. Entre-temps, le rythme des dépenses s’est accéléré, le gouvernement américain ayant lancé deux nouvelles séries de mesures de relance. La semaine dernière, le solde du TGA était tombé à 674 milliards de dollars. Comme WolfStreet mets-lele gouvernement a “maintenant dénoué la plupart des dettes monétisées mais non dépensées du printemps de l’année dernière”.

US Fed liabilities 2021 06 10 treasury general account

Le Trésor a déclaré que le plan consiste à laisser le solde du TGA tomber à 500 milliards de dollars. À ce moment-là, le gouvernement américain devra vendre suffisamment de bons du Trésor pour couvrir les déficits. Il ne pourra plus simplement puiser dans ses réserves de liquidités.

Les dépenses publiques ne montrent aucun signe de ralentissement. Le président Biden a dévoilé un plan de dépenses de 6 000 milliards de dollars pour 2022. Il a proposé un plan d’infrastructure de plus de 2 000 milliards de dollars. Il a proposé le “Plan Familles Américaines”. Et il y aura sans aucun doute d’autres plans de dépenses à l’avenir. L’administration prétend pouvoir payer tout cela par des hausses d’impôts, mais les dépenses finissent presque toujours par être plus élevées que prévu et les recettes publiques sont presque toujours inférieures aux prévisions. Et l’administration Biden a déjà dû renoncer à certaines de ses augmentations d’impôts en raison de la pression politique. En fin de compte, le gouvernement américain finira par emprunter une grande partie de l’argent nécessaire pour financer les dépenses ambitieuses de M. Biden.

En d’autres termes, les dépenses ne sont pas prêtes de s’arrêter. Et avec l’épuisement de la TGA, le Trésor américain va devoir recommencer à vendre des milliers de milliards de dollars d’obligations du Trésor pour couvrir le déficit.

En fin de compte, la banque centrale rend tout ce gouvernement et ces dépenses possibles en créant une demande artificielle sur le marché obligataire. La Réserve fédérale achète des bons du Trésor sur le marché libre avec de l’argent créé de toutes pièces. Cela soutient les prix des obligations et maintient les taux d’intérêt artificiellement bas. Sans cette intervention de la banque centrale, il n’y aurait pas assez de demande sur les marchés étrangers et nationaux pour absorber toutes les obligations que le Trésor américain doit vendre. Les taux d’intérêt s’envoleraient.

Et cela nous amène à la grande question.

Beaucoup de gens pensent que la Fed va commencer à parler de la réduction de l’assouplissement quantitatif dans un avenir proche. Avec la montée de l’inflation, la sagesse conventionnelle nous dit que la Fed va resserrer sa politique monétaire afin de soulager la pression inflationniste. Mais étant donné que le gouvernement américain est sur le point de vendre beaucoup d’obligations, comment la Fed pourrait-elle cesser d’en acheter ? La banque centrale a été le plus gros acheteur de Treasuries au cours de l’année dernière.

La réponse est qu’elle ne peut pas.

C’est pourquoi Peter Schiff ne cesse de dire que la Fed n’est pas sur le point de resserrer sa politique monétaire. La Fed a de prétendre que l’inflation est transitoire parce qu’ils n’ont pas la capacité de faire quoi que ce soit à ce sujet.

Ils ne peuvent pas contenir l’inflation parce qu’ils se sont mis eux-mêmes dans cette boîte. Le pays est maintenant tellement endetté grâce à leurs erreurs monétaires antérieures ; nous avons maintenant toute cette dette parce que les taux ont été si bas pendant si longtemps que si la Fed devait réellement augmenter les taux d’intérêt pour combattre l’inflation, elle créerait une crise financière bien pire que celle qu’elle a contribué à créer en 2008. Seulement, cette fois, il ne pourrait même pas y avoir de sauvetage, car la Fed lutterait contre l’inflation et donc augmenterait les taux, et serait donc incapable de financer un quelconque effort de sauvetage gouvernemental pour un quelconque segment de l’économie. Donc, évidemment, c’est politiquement hors de question. Donc, puisque la Fed ne peut pas lutter contre l’inflation, elle doit prétendre que l’inflation n’est pas une menace.”

WhyBuyGoldNowBanner.070815.590

Recevez chaque semaine les principaux titres de Peter Schiff sur l’or dans votre boîte aux lettres électronique – cliquez ici – pour vous abonner gratuitement à ses mises à jour hebdomadaires exclusives.

Appelez le 1-888-GOLD-160 et parlez à un spécialiste des métaux précieux dès aujourd’hui !





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également