C’est de nouveau le moment. La publication du aux États-Unis. Et l’orientation de l’or, du et de quelques autres matières premières clés pourrait bien dépendre de la santé du marché du travail dans la première économie mondiale.

On peut dire que chaque rapport sur l’emploi américain prend les marchés en otage jusqu’à sa publication.

Mais ce rapport de juillet pourrait être exceptionnellement important pour trois raisons : Premièrement, il montrera dans quelle mesure l’Amérique embauche, alors que l’on soupçonne que l’aide gouvernementale aux chômeurs empêche de nombreux chômeurs de trouver un emploi ; deuxièmement, il s’agira d’un référendum sur l’économie américaine dans le contexte de la résurgence des cas de COVID dus à la variante Delta du virus ; et troisièmement, il montrera également si les États-Unis assureront la croissance au monde entier, au moment même où l’économie chinoise était au ralenti.

Les données sur les usines chinoises, publiées lundi, montrent que l’activité a progressé en juillet au rythme le plus lent depuis 17 mois, la hausse du coût des matières premières, la maintenance des équipements et des conditions météorologiques extrêmes ayant pesé sur l’activité commerciale. Ces données ont renforcé les inquiétudes concernant le ralentissement de la deuxième plus grande économie du monde.

Danger pour l’or si les chiffres de l’emploi surprennent

L’ et le seront probablement fortement influencés par le rapport sur l’emploi de juillet.

Après deux semaines d’action anémique, les positions longues sur l’or ont obtenu un répit la semaine dernière lorsque le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que la banque centrale n’était pas prête à relever les taux d’intérêt américains, car elle se concentrait toujours sur l’achat d’actifs pour soutenir une économie qui se remet de la pandémie de coronavirus.

M. Powell a également refusé de dire quand la Fed pourrait envisager de réduire les 120 milliards de dollars qu’elle consacre chaque mois aux obligations du Trésor et aux titres adossés à des créances hypothécaires. Son mantra : ce n’est pas le moment.

L’or à un mois d’échéance sur le Comex de New York était en baisse de 0,2 % dans les échanges de lundi après-midi en Asie, oscillant sous les 1 815 dollars l’once.

Si l’or franchit la barre des 1 850 dollars, il pourrait être en mesure de s’approcher des 1 900 dollars, selon les analystes.

Le risque, toutefois, est que le rapport mensuel du Département du travail sur l’emploi non agricole, qui doit être publié à la fin de la semaine, révèle un gain plus important que prévu pour le mois de juillet. Si cela dépasse les prévisions, cela pourrait compliquer l’objectif de la Fed de maintenir les mesures de relance dans un avenir prévisible et les taux bas plus longtemps. L’or pourrait à nouveau se retrouver en eaux troubles si les chiffres de l’emploi surprennent.

Outre le rapport sur l’emploi, le calendrier économique comporte d’autres données importantes, notamment les données de l’Institute for Supply Management sur le secteur manufacturier lundi et sur le secteur des services mercredi. L’indice PMI manufacturier de l’ISM devrait rester robuste, mais souligner à nouveau les tensions du côté de l’offre dans l’économie qui contribuent à une inflation plus élevée.

Les données sur les commandes industrielles sont prévues pour mardi et le rapport hebdomadaire sur les demandes initiales d’allocations chômage est prévu pour jeudi. Les demandes d’allocations chômage ont considérablement diminué depuis le début de l’année en raison d’une demande croissante de main-d’œuvre, mais la variante Delta qui a alimenté une récente flambée de nouvelles infections dans le pays constitue un risque.

Plusieurs responsables de la Fed doivent également s’exprimer au cours de la semaine, notamment Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, Richard Clarida, vice-président de la Fed, et Christopher Waller, gouverneur de la Fed.






Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également