© Reuters. Les Bourses européennes peinent à maintenir une tendance haussière mercredi. À Paris, le CAC 40 reprend 0,22% vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,03% et à Londres, le FTSE gagne 0,13%. /Photo prise le 14 juin 2021/REUTERS

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue sans grand changement mercredi tandis que les Bourses européennes peinent à maintenir une tendance haussière, la prudence dominant avant les annonces de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) attendues dans la soirée.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture quasiment inchangée pour le et le et en hausse de 0,12% pour le .

À Paris, le reprend 0,22% à 6.653,98 vers 10h45 GMT, après avoir brièvement effacé ses gains de la matinée. À Francfort, le grappille 0,03% et à Londres, le gagne 0,13%.

L’indice paneuropéen avance de 0,23% et l’ de la zone euro de 0,25%. De son côté, le gagne 0,24% après avoir déjà aligné huit séances consécutives de hausse.

Les investisseurs attendent l’issue de la réunion de deux jours de la Fed afin d’en savoir plus sur les prévisions économiques de la banque centrale et la tonalité des discussions entre ses dirigeants sur la poursuite de ses achats d’obligations.

Selon une enquête Reuters, bon nombre d’opérateurs de marché estiment que la banque centrale attendra août ou septembre pour présenter sa stratégie de réduction de ses achats (“tapering”).

“La Fed va encore attendre avant de prendre une quelconque décision de ‘tapering’. Cependant, il pourrait y avoir des changements dans ses commentaires dans sa décision [de mercredi] pour montrer qu’elle ne s’est pas endormie au volant”, a commenté Sam Stovall, stratégiste en chef chez CFRA Research.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur européen automobile (-1,12%) et celui des ressources de base (-1,01%) accusent les deux plus forts replis sur des prises de bénéfices après avoir profité des anticipations de rebond économique.

Thyssenkrupp recule de 5,2%, ArcelorMittal (AS 🙂 cède 2,94% et Faurecia (PA 🙂 abandonne 2,48%.

En tête du CAC 40, Worldline se distingue avec un gain de 2,51% après la décision de Goldman Sachs (NYSE 🙂 d’intégrer le titre dans sa liste de valeurs préférées (“conviction list”).

TAUX

Les rendements obligataires reculent avant les annonces de la Fed. Le communiqué de politique monétaire de la banque centrale tombera à 18h00 GMT avant la conférence de presse du président Jerome Powell, à 18h30 GMT.

Le rendement des Treasuries à dix ans recule de plus d’un point de base, pour revenir à 1,4871%. Celui du Bund allemand de même échéance perd près de deux points de base, à -0,245%.

De son côté, le taux des emprunts d’Etat britannique à deux ans avance légèrement à 0,087% après avoir touché un pic de près d’un mois dans la foulée de l’annonce d’une inflation plus forte que prévue en mai.

L’inflation au Royaume-Uni a dépassé de façon inattendue l’objectif de 2,0% visé par la Banque d’Angleterre (BoE) en grimpant à 2,1% le mois dernier.

CHANGEMENTS

Le chiffre de l’inflation britannique dope la livre sterling qui gagne 0,2% face au dollar et à l’euro.

Les variations sur les autres devises sont limitées : le dollar est quasiment stable face à un panier de devises de référence et l’euro évolue à 1,2113 dollar.

PÉTROLE

Les cours du brut gagnent encore un peu de terrain, encouragés par les perspectives de reprise de la demande même si le mouvement de hausse semble s’essouffler.

Le baril de avance de 0,2% à 74,14 dollars, pour sa cinquième séance consécutive de hausse, et le baril de (WTI) gagne 0,1% à 72,19 dollars.

(Édité par Jean-Michel Bélot)





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également