© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement mardi à l’ouverture. Les contrats à terme signalent une quasi-stabilité pour le Dax à Francfort (+0,01%) et pour le FTSE à Londres (-0,01%) et une hausse de 0,12% pour l’EuroSt

par Blandine Henault

(Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement mardi à l’ouverture, la propagation du variant Delta du coronavirus, l’approche de la fin du premier semestre et l’attente du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis en fin de semaine alimentant la prudence.

Les contrats à terme signalent une quasi-stabilité pour le à Francfort (+0,01%) et pour le à Londres (-0,01%) et une hausse de 0,12% pour l’.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le parisien en hausse de 0,08% à l’ouverture.

Les indices européens ont clôturé dans le rouge lundi, les investisseurs ayant été rendus nerveux par la propagation rapide du variant Delta du coronavirus qui a obligé plusieurs pays, du Portugal à l’Australie en passant par Israël et la Thaïlande, à durcir de nouveau les restrictions sanitaires.

A Wall Street toutefois, la progression des grandes valeurs de la “tech”, favorisée par le repli des rendements obligataires, continue de soutenir les indices, avec des records de clôture à la clé pour le et le Nasdaq.

Facebook (NASDAQ:) a notamment atteint une capitalisation de 1.000 milliards de dollars après une décision de justice favorable concernant Instagram et WhatsApp.

“Il s’agit maintenant de savoir si la rotation sectorielle vers les valeurs défensives à laquelle nous assistons depuis plusieurs semaines va se poursuivre ou non ces prochains jours avant les chiffres de l’emploi américain”, prévus vendredi, observe John Plassard, stratège chez Mirabaud Securities.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur 690.000 créations d’emplois non agricoles en juin, après 559.000 postes créés le mois dernier.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Les contrats sur les indices américains signalent pour l’heure un repli de 0,1% à 0,2% après la clôture dispersée de la veille. Si le S&P et le Nasdaq ont fini sur des plus hauts, le a terminé dans le rouge.

L’indice Dow Jones a cédé 0,44% à 34.283,27 points. Le S&P-500 a pris 0,23%, à 4.290,61 points, signant un troisième record de clôture consécutif.

Le a avancé de son côté de 0,98% à 14.500,51 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo recule de 0,93%, le repli des valeurs cycliques avec les craintes entourant la pandémie contrebalançant la progression des valeurs technologiques.

Les Bourses chinoises sont aussi mal orientées, pénalisées par des prises de bénéfices qui affectent particulièrement les valeurs financières et celles liées à la consommation.

L’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale recule de 1,09%.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans se stabilise à 1,4833%, après avoir reculé de quatre points de base la veille dans l’attente de la publication du rapport sur l’emploi, qui doit permettre de jauger la solidité de la reprise économique.

Sur le marché des changes, le dollar progresse légèrement face à un panier de devises de référence dont l’euro qui évolue à 1,1914.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent encore mardi dans un contexte d’inquiétudes sur un retour des restrictions sanitaires liées à la propagation du variant Delta qui pourrait freiner la reprise de la demande.

Le baril de abandonne 0,47% à 74,33 dollars et celui du (WTI) cède 0,36% à 72,65 dollars.

(Édité par Blandine Hénault)





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également