Inscrivez vous et recevez notre actualité en temps réel.

 

© Reuters. La Bourse de New York a fini en hausse mardi. L’indice Dow Jones a gagné 0,80%. Le S&P-500, plus large, a pris 0,82%. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,55%. /Photo prise le 29 mars 2021/REUTERS/Brendan McDermid

par Echo Wang

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a fini en hausse mardi, le S&P-500 atteignant un record de clôture, sous l’effet des gains d’Apple (NASDAQ:) et des valeurs du secteur de la santé, malgré les inquiétudes sur la propagation du variant Delta du coronavirus qui ont nuancé le tableau optimiste dessiné par les solides résultats trimestriels.

L’indice a gagné 0,80%, ou 278,24 points, à 35.116,40 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 35,99 points, soit 0,82%, à 4.423,15 points.

Le a avancé de son côté de 80,23 points (0,55%) à 14.761,30 points.

Dix des onze principaux secteurs du S&P-500 ont progressé, les valeurs énergétiques ayant marqué un rebond après avoir été affectées par la chute des prix du .

En déclin la semaine dernière, Apple a enregistré des gains et été l’un des catalyseurs de la séance, tandis que les autres géants technologiques, dont Netflix (NASDAQ:) et Facebook (NASDAQ:), ont continué de reculer et de limiter les avancées du Nasdaq.

Un certain nombre d’entreprises américaines, comme le groupe industriel Dupont et Discovery, ont publié des résultats supérieurs aux attentes. Toutefois leurs titres ont reculé alors que les investisseurs ont effectué des prises de bénéfices.

Alors qu’ils avaient atteint des records, les trois principaux indices à Wall Street ont été secoués par les craintes liées à la propagation du variant Delta du coronavirus et les signes indiquant que le rebond de l’économie américaine commençait à ralentir.

En parallèle, la régulation accrue menée en Chine contre les groupes technologiques a eu des répercussions mondiales. Les craintes que le secteur des jeux vidéos puisse être à son tour dans le viseur de Pékin ont provoqué le recul des entreprises du secteur listées à New York mais aussi en Europe.

Nombre de groupes de jeux vidéos ont décliné à la suite d’une vente massive d’actions Tencent, tandis que Take-Two Interactive Software a plongé après avoir annoncé des prévisions de ventes décevantes.

Des données publiées mardi montrent que les commandes industrielles aux Etats-Unis ont progressé plus qu’attendu en juin. Les investisseurs attendent désormais des données sur le secteur américain des services et le rapport mensuel du département américain du Travail.

Après l’annonce par Sanofi (PA:) du rachat de Translate Bio pour 3,2 milliards de dollars, l’action du spécialiste des thérapies et vaccins à base d’ARN messager a bondi.

Under Armour (NYSE:) et Ralph Lauren ont progressé après avoir revu à la hausse leurs prévisions de chiffre d’affaires annuel.

(version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également