© Reuters. Les groupes aéronautiques Safran et son partenaire américain GE Aviation ont annoncé lundi le lancement d’un programme de développement technologique de moteurs capables de réduire de plus de 20% la consommation de carburant et les émissions de dioxine.

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) -Le groupe français Safran (PA 🙂 et son partenaire américain General Electric (NYSE 🙂 ont annoncé lundi le lancement d’un programme de développement de moteurs capables de réduire de plus de 20% la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone par rapport aux modèles actuels.

Le moteur Open Rotor “RISE”, futur successeur du modèle “LEAP” utilisé sur le Boeing (NYSE 🙂 737 MAX et l’Airbus (PA 🙂 A320neo, sera doté d’une conception à pales soufflantes visibles dite “open-rotor” et pourrait entrer en service au milieu des années 2030, ont déclaré les deux motoristes dans un communiqué commun.

Le système présentera également une propulsion hybride-électrique.

CFM est le plus grand fabricant de moteurs d’avion au monde par le nombre d’unités vendues. Il est le seul fournisseur de moteurs pour le Boeing 737 MAX et est en concurrence avec Pratt &amp ; Whitney, filiale de Raytheon Technologies, pour la sélection des moteurs des compagnies aériennes sur l’Airbus A320neo.

Ce projet intervient dans un contexte de compétition pour la prochaine génération d’avions monocouloirs tels que le MAX et l’A320neo, et face à une pression environnementale croissante.

Selon des sources industrielles, Boeing envisage un remplacement de son monocouloir 757, mais l’entreprise a reporté sa décision, attendant de savoir si elle utiliserait un moteur à réaction conventionnel ou si elle devait attendre l’arrivée d’une nouvelle technologie de moteur prévue dans les années 2030, a rapporté Reuters le mois dernier.

“Notre secteur est aujourd’hui confronté aux défis les plus importants de son histoire. Nous devons agir sans plus attendre et intensifier nos efforts pour réduire notre impact sur l’environnement”, a annoncé Olivier Andriès, directeur général de Safran.

Pour John Slattery, PDG de GE Aviation, le projet annoncé permettra “la mise sur le marché d’une série de technologies révolutionnaires, qui ouvrira de nouveaux horizons à la nouvelle génération d’avions monocouloirs en matière de consommation de carburant et de réduction de leurs émissions”.

Safran et GE Aviation ont également annoncé l’extension jusqu’en 2050 de leur partenariat dans la coentreprise CFM International, l’un des principaux fournisseurs de moteurs à Airbus et Boeing.

(Tim Hepher, version française Laetitia Volga et Hayat Gazzane, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses, mais plutôt par les teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également