Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

Gilles Leclerc est formel, voilà des semaines que les performances ne sont pas au rendez-vous. Et Schneider Electric (PA:) risque la surchauffe, malgré un parcours soigné depuis 2020.

Très beau parcours de Schneider Electric qui depuis le printemps 2020 progresse sans discontinuer dans son canal de tendance (vert). La progression depuis le point bas de 2020 dépasse maintenant les 120%.

Schneider présentera ses résultats du premier semestre d’ici quelques jours (le 30 juillet). Et ils ont intérêt à être à la hauteur des attentes – voire à les dépasser – parce qu’aussi bien au niveau fondamental qu’au niveau technique, les choses sont en train de se compliquer.

Au niveau fondamental pour commencer, le consensus des analystes ressort en moyenne à 142 €.

Ce niveau correspond à une zone de résistance horizontale « R » qui elle-même est une projection de report d’amplitudes. Par deux fois, cette zone de résistance a été testée (cf. flèches oranges sur le graphique ci-après). Et par deux fois, ce n’est pas passé.

Graphiquement, cela fait depuis fin mai que le support du canal haussier est testé (les 4 dernières flèches blanches) mais les rebonds qui s’en sont suivis, sont de moins en moins convaincants.

Techniquement, au moment où ce support est une nouvelle fois en jeu (pastille jaune) l’indicateur de tendance MACD continue de se positionner dans une séquence de divergences baissières (une configuration appelée « 123 MACD Reversal » que les aficionados reconnaîtront).

Un support à 120 €

Conclusion ?

Attention à la cassure en clôture journalière du support du canal haussier qui transite actuellement vers 132 €.

En cas de rupture, nous aurons donc la validation d’un double top sous la résistance graphique et ceux qui sont en position sur cette action pourront éventuellement prendre tout ou partie de leurs bénéfices.

Le premier support intéressant se situe vers 120 €. Il est 10% plus bas que les cours de clôture de vendredi.

C’est sur ce niveau que je repasserai à l’achat. Mais pas avant. En tout état de cause, ceux qui sont en position sur Schneider Electric.

Bon trade,

Gilles





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également