Comme chaque semaine, on se retrouve pour répondre aux différentes problématiques mais aussi pour parler du monde économique, des marchés et des opportunités qui s’offrent à vous.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons aborder 2 questions majeures, à savoir :

– En tant qu’investisseur boursier, que devrais-je faire actuellement ?

– Quels éléments dois-je prendre en compte avant d’investir ?

Mais avant d’aller plus loin, si vous lisez cet article et que vous n’êtes pas encore inscrit à la newsletter T&Co, rejoignez gratuitement notre communauté d’investisseurs intelligents sur tradingandco.substack.com

———-

Si vous investissez en bourse, voici ce que vous devez absolument savoir.

Comme vous le savez, je répète depuis plusieurs mois que les capitaux se détournent des valeurs technologiques surévaluées au profit de l’énergie et des matières premières.

Et cette rotation des capitaux s’est faite progressivement, comme nous le constatons en 2022..

Regardez ci-dessous les performances sectorielles depuis le début de l’année.

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous savez que j’ai investi (massivement) dans les matières premières et les valeurs énergétiques ces dernières années, et je persiste dans cette voie, dans la mesure où la tendance ne fait que se renforcer.

Si vous pensez que vous arrivez trop tard pour ce marché, laissez-moi vous montrer quelque chose.

Voici à quoi ressemble le rapport entre les matières premières et le (qui était et reste surpondéré en valeurs technologiques)..

67b319b9bd8a763c6946db18d504d894

Le ratio Actions/Matières premières permet de mesurer l’évolution du S&P 500 par rapport à l’indice PPI (Producer Price Index) du marché des matières premières.

– La courbe monte lorsque les capitaux sortent des matières premières et/ou entrent dans le S&P 500.

– La ligne descend lorsque les capitaux entrent dans les matières premières et/ou sortent du S&P 500.

Par conséquent, les actions surperforment à la fin des récessions et au début des expansions, tandis que les matières premières surperforment à la fin des expansions et au début des récessions.

Par exemple, les périodes déflationnistes sont caractérisées par un boom boursier et une monnaie saine (c’est-à-dire l’étalon-or de 1879, Bretton Woods après la Seconde Guerre mondiale).

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également