© Reuters. Stellantis prévoit d’investir plus de 30 milliards d’euros d’ici 2025 dans le développement de véhicules électriques et les logiciels qui les accompagnent, a annoncé jeudi le groupe issu de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler. /Photo prise le 7 juil

par Gilles Guillaume et Giulio Piovaccari

PARIS/MILAN (Reuters) – Stellantis prévoit d’investir plus de 30 milliards d’euros d’ici 2025 dans le développement de véhicules électriques et les logiciels qui les accompagnent, a annoncé jeudi le groupe issu de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler.

Le quatrième constructeur automobile mondial, qui dévoile à son tour sa stratégie d’électrification pour la décennie à venir, s’appuiera sur cinq “gigafactories” en Europe et en Amérique du Nord afin de disposer de plus de 260 gigawatts-heure d’approvisionnements en batteries d’ici à 2030.

En préambule de la présentation, le directeur général de Stellantis Carlos Tavares a annoncé un accord avec l’Italie pour établir une usine de batteries à Termoli, en Italie, qui viendra s’ajouter aux projets déjà annoncés en France et en Allemagne.

Stellantis a ajouté que les investissements dans l’électrification ne se feraient pas aux dépens de sa rentabilité, qui a fait la réputation de PSA et d’Opel depuis leur redressement récent.

Stellantis vise ainsi une marge opérationnelle courante à deux chiffres d’ici 2026 et prévoit des synergies en cash annuelles de plus de 5 milliards d’euros en régime stabilisé.

Il compte y parvenir grâce à des économies d’échelle entre ses 14 marques et aux réductions de coûts que permettront ses quatre plateformes dédiées. Le positionnement tarifaire de ses véhicules électrifiés – 45% des ventes dans des versions haut de gamme pour la marque Peugeot (PA:) – aidera aussi à soutenir la stratégie de transition énergétique du groupe.

Le constructeur a également annoncé jeudi qu’il devrait dépasser au premier semestre son objectif annuel de marge, les prix et le mix de ses ventes de véhicules compensant les pertes de volumes liées à la pénurie de semi-conducteurs.

Sa marge opérationnelle courante des six premiers mois de l’année devrait dépasser la fourchette de 5,5% à 7,5% communiquée précédemment pour l’ensemble de l’exercice.

Les pertes de volumes par rapport à la production prévue devraient toutefois se traduire par des free cash flows industriels négatifs. En revanche, précise Stellantis, “un début très prometteur de la mise en œuvre des synergies (…) devrait contribuer de manière significative à la performance du free cash flow sur l’ensemble de l’exercice.”

Stellantis s’attend à ce que ses ventes de véhicules électriques triplent cette année pour atteindre 400.000 unités.

D’ici 2025, les véhicules électrifiés – électriques et hybrides – devraient représenter plus de 70% de ses ventes en Europe et plus de 40% aux Etats-Unis à l’horizon 2030. Toutes les marques ne vont pas se transformer au même rythme et Opel devrait devenir 100% électrique en Europe dès 2028.

Aux Etats-Unis, la marque américaine Dodge lancera symboliquement sa première “muscle car” à batterie en 2024.

Tous les constructeurs mondiaux accélèrent actuellement leurs stratégies d’électrification en prévision des futurs tour de vis des plafonds d’émissions de CO2 et de l’interdiction des moteurs thermiques conventionnels.

La semaine dernière, Renault (PA:) a annoncé le lancement de dix nouveaux véhicules électriques et la création d’une première usine de batteries en France pour alimenter ses petites voitures à batteries de nouvelle génération.

(Reportage Gilles Guillaume, rédigé par Bertrand Boucey, édité par Sophie Louet)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également