© Reuters. Tesco, le plus grand détaillant britannique, a fait état d’un net ralentissement de la croissance de ses ventes au Royaume-Uni au cours de son premier trimestre, en raison d’une base de comparaison difficile avec le même trimestre de l’année dernière

par James Davey

LONDRES (Reuters) – Tesco (LON :), le plus grand détaillant britannique, a fait état d’un net ralentissement de la croissance de ses ventes au Royaume-Uni au cours de son premier trimestre, en raison d’une base de comparaison difficile avec le même trimestre de l’année dernière, qui avait vu les consommateurs stocker des marchandises lors du premier confinement.

Les ventes du groupe au Royaume-Uni, hors carburant et TVA, ont progressé de 0,5% à périmètre constant au cours des trois mois clos le 29 mai, dépassant la prévision moyenne des analystes d’une baisse de 1,0%, mais bien en-deçà de la croissance de 8,8% enregistrée au trimestre de l’année précédente.

A la Bourse de Londres, l’action Tesco reculait de 2% dans la matinée.

Par rapport au même trimestre de 2019, avant l’impact de la pandémie sur le commerce, les ventes de groupe au Royaume-Uni ont augmenté de 9,3% à périmètre constant.

Selon des données officielles également publiées vendredi, les ventes au détail au Royaume-Uni ont reculé de 1,4% sur un mois en mai, l’assouplissement des mesures de restrictions sanitaires ayant encouragé les dépenses au restaurant plutôt que dans les magasins.

Les magasins alimentaires ont ainsi vu leurs ventes chuter de 5,7% le mois dernier.

Tesco, qui détient 27% du marché britannique de l’alimentation, a néanmoins bénéficié de l’augmentation de la consommation de repas à domicile, initiée avec la pandémie.

Ses ventes en ligne ont également augmenté de 22,2% par rapport à l’année précédente et de 81,6% sur deux ans.

“Si les perspectives du marché restent incertaines, je suis satisfait de notre bon début d’année et je reste enthousiaste quant aux nombreuses opportunités qui s’offrent à nous pour créer de la valeur à long terme “, a déclaré le directeur général du groupe, Ken Murphy.

Tesco a maintenu ses prévisions de bénéfices pour l’exercice 2021-22 et s’attend à un bénéfice d’exploitation annuel pour la distribution, sur la base des activités poursuivies, similaire à celui de 2019-20.

Ses concurrents Sainsbury’s et Morrisons ont également prévu une forte reprise des bénéfices cette année, grâce à la réduction des coûts supplémentaires engendrés par la pandémie.

(version française Dagmarah Mackos, éditée par Blandine Hénault)

Responsabilité : Fusion Media souhaite vous rappeler que les données contenues dans ce site ne sont pas nécessairement en temps réel ni exactes. Tous les prix des CFD (actions, indices, contrats à terme) et des devises ne sont pas fournis par les bourses mais plutôt par des teneurs de marché. Les prix peuvent donc ne pas être exacts et différer du prix réel du marché, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et ne conviennent pas à des fins de négociation. Par conséquent, Fusion Media n’assume aucune responsabilité pour les pertes commerciales que vous pourriez subir suite à l’utilisation de ces données.

Fusion Media ou toute personne impliquée dans Fusion Media n’acceptera aucune responsabilité pour les pertes ou les dommages résultant de la confiance accordée aux informations, y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente contenus dans ce site Web. Veuillez être pleinement informé des risques et des coûts associés à la négociation sur les marchés financiers, car il s’agit de l’une des formes d’investissement les plus risquées qui soient.





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également