L’emprunt ThyssenKrupp (ETR:) d’une durée résiduelle de trois ans se négocie avec une belle décote sur le marché secondaire, à quelques heures de la publication par le conglomérat allemand de ses résultats semestriels.

Rendement proche de 4%

En effet, il y a moyen de se procurer cette obligation à un prix de 95,49% du nominal, soit nettement sous le pair, ce qui rend l’emprunt attractif sur le plan fiscal pour l’investisseur résident belge.

En corollaire, l’investisseur bénéficie d’un rendement de 4,24%, sur base d’une maturité précisément égale au 25 février 2025 et un coupon de 2,5%. Fait remarquable, cette souche obligataire est libellée par coupures de 1.000 euros, ce qui la rend accessible au plus grand nombre.

Si la coupure rend le titre abordable et si la rémunération semble attractive, il faut cependant avoir à l’esprit les ratings de l’obligation: “B1” chez Moody’s et “BB-” chez Standard & Poor’s et chez Fitch. Il s’agit donc d’un emprunt de la catégorie “High yield”.

Guerre en Ukraine, sanctions contre la Russie

Les créanciers obligataires suivront sans doute avec un certain intérêt la publication des résultats semestriels du conglomérat allemand ce mercredi 11 mai. ThyssenKrupp devrait fournir plus d’informations sur sa situation et l’évolution de ses affaires, alors que le groupe est confronté avec une série de vents contraires. On peut citer: un affaiblissement de la demande de l’industrie automobile ou encore les fortes hausses des prix des matières premières et de l’énergie.

Le groupe de Essen doit aussi composer les effets directs et indirects de la guerre en Ukraine et les sanctions contre la Russie. “Bien que les ventes du groupe en Russie et en Ukraine soient négligeables, représentant nettement moins de 1% du chiffre d’affaires total, la performance commerciale du groupe sera impactée par les conséquences macroéconomiques et géopolitiques profondes de la guerre en Ukraine”, indiquait la direction du groupe en mars dernier.

Prévisions suspendues

Ce nouveau contexte géopolitique et son cortège d’incertitudes l’a d’ailleurs contraint de suspendre ses prévisions pour son exercice fiscal actuel.

Les projets du groupe pour la division acier (ThyssenKrupp Steel) font aussi partie des points d’attention de ce mercredi.

Basé en Allemagne, ThyssenKrupp est un conglomérat industriel diversifié opérant dans environ 79 pays avec un chiffre d’affaires de 34 milliards d’euros, sur base des derniers résultats annuels disponibles. Les activités du groupe s’étendent de l’acier aux sous-marins, en passant les matériaux de construction et l’ingénierie.

Côté à la Bourse de Francfort, ThyssenKrupp affiche une capitalisation boursière de l’ordre de 4,4 milliards d’euros.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également