Le 4 avril, la Réserve fédérale (Fed) d’un demi pour cent. Après cette annonce, le Comité fédéral de l’open market (FOMC) a déclaré :

“Avec un raffermissement approprié de l’orientation de la politique monétaire, le Comité s’attend à ce que l’inflation revienne à son objectif de 2 % et que le marché du travail reste solide.”

Ces derniers mois ont été marqués par une importante réduction du risque, en particulier pour les valeurs de croissance et les valeurs technologiques. Toutefois, les analystes prévoient désormais que le panorama de Wall Street pourrait bientôt s’améliorer, du moins à moyen terme.

De même, ceux qui s’attendent à ce que la Fed n’agisse pas de manière agressive dans les mois à venir peuvent s’attendre à un rallye de secours potentiel. Ils pourraient notamment s’intéresser aux actions qui sont sous pression depuis janvier. C’est pourquoi nous examinons aujourd’hui un fonds négocié en bourse (FNB) destiné aux investisseurs à la recherche d’actifs à haut rendement.

Risque et rendement

La plupart des lecteurs savent que le bêta d’un actif fait référence à la de ses rendements par rapport au marché en général, dont le bêta est de 1,00.

Par exemple, si un actif a un bêta de 1,10, il est 10 % plus volatil que le marché. Une valeur aussi élevée signifie généralement un risque plus élevé pour les investisseurs qui visent des rendements supérieurs.

En d’autres termes, les actions présentant une volatilité plus élevée ont tendance à faire mieux que le marché dans les marchés haussiers. Mais les baisses sont également amplifiées lors des chutes du marché ou des marchés baissiers. En d’autres termes, le risque et le rendement vont de pair.

Comparons brièvement les rendements depuis le début de l’année de plusieurs actions à bêta élevé avec ceux de l’indice , qui représente le marché et a donc un bêta de 1,00. Depuis le début de l’année, l’indice est en baisse de 12,8 %.

  • Amazon (NASDAQ:) – Bêta de 1,22 et baisse de 30,1% depuis le début de l’année ;
  • General Motors (NYSE:) – Bêta de 1,19 et baisse de 31,8 % ;
  • Meta Platforms (NASDAQ:) – Bêta de 1,39 et baisse de 38 % ;
  • Micron Technology (NASDAQ:) – Bêta de 1,18 et baisse de 23,5 % ;
  • Netflix (NASDAQ:) – Bêta de 1,28 et baisse de 68,7% ;
  • Block (NYSE:) – Bêta de 2,36 et baisse de 40,8 %.

Enfin, l’indice S&P 500 High Beta est en baisse de 8,9 % depuis janvier. Cet indice mesure la performance de 100 actions de l’indice S&P 500 qui sont les plus susceptibles d’être sensibles aux mouvements du marché.

À l’opposé, l’indice S&P 500 à faible volatilité a perdu 3,4 % depuis le début de l’année. Cet indice suit les rendements des 100 actions les moins volatiles de l’indice S&P 500.

Deux ETFs donnent accès aux actions de ces deux indices séparément. Il s’agit de :

  • Invesco S&P 500 High Beta ETF (NYSE:) – en baisse de 13,1% depuis le début de l’année.
  • Invesco S&P 500 Low Volatility ETF (NYSE:) – en baisse de 5,1%,

Voici un ETF pour les investisseurs qui recherchent des rendements à effet de levier potentiel dans les semaines à venir.

ETF Pacer Lunt Large Cap Alternator

  • Cours actuel : 42,94$
  • Fourchette de 52 semaines : 39,93 $ – 46,83$
  • Rendement des dividendes : 0,99%
  • Ratio des frais : 0,60 % par an

L’ETF Pacer Lunt Large Cap Alternator (NYSE:) suit une stratégie fondée sur des règles qui est révisée chaque mois. Il investit dans 100 actions américaines, en alternant entre l’indice S&P 500 High Beta et l’indice S&P 500 Low Volatility, que nous avons présentés ci-dessus.

Certaines des informations sur la stratégie réelle sont exclusives. Cependant, nous pouvons en déduire que les gestionnaires du fonds investissent dans des actions à faible volatilité pendant les périodes de baisse du marché, mais qu’ils sont prêts à revoir leurs positions.

ALTL a commencé à se négocier en juin 2020, et ses actifs nets s’élèvent à 574 millions de dollars. Environ la moitié des actions proviennent du secteur des technologies de l’information (TI). Viennent ensuite les secteurs de la consommation discrétionnaire (16,8 %), de l’industrie (8,1 %), de l’énergie (6,8 %) et des soins de santé (6,3 %). Ce sont toutes des sociétés à grande capitalisation (cap).

Les 10 premiers titres représentent près de 13 % du portefeuille. Parmi elles figurent Hershey (NYSE:), Coca-Cola (NYSE:), Johnson & Johnson (NYSE:), Southern (NYSE:), PepsiCo (NASDAQ:) et Procter & Gamble (NYSE:).

Le fonds est en baisse de 6,3 % depuis le début de l’année, mais a réalisé une performance d’environ 4,1 % au cours des 12 derniers mois. Les lecteurs à la recherche d’une stratégie de suivi de tendance devraient envisager d’approfondir la recherche sur ALTL.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également