Focus ce jour sur les trois valeurs préférées des analystes au sein de l’indice Bel 20, un indicateur censé refléter la performance des 20 actions les plus représentatives de la bourse de Bruxelles. 

La sélection est basée sur les actions affichant la plus belle marge de progression à douze mois, en fonction du consensus des analystes (*).

1. UCB : un potentiel de 29%

A en croire les estimations consensuelles, UCB devrait progresser de 28,76% pour atteindre dans un an l’objectif de cours moyen du consensus fixé à 112,12 euros. L’action qui cote aux alentours de 87,08 euros (**), soit une capitalisation boursière de 16,93 milliards d’euros, a pourtant nettement reculé depuis le début de l’année, malgré un flot récent d’annonces plutôt favorables pour l’entreprise, notamment sur le bimekizumab. Ce médicament dont l’approbation est toujours attendue aux États-Unis est destiné à traiter les plaques de psoriasis modérées à sévères chez l’adulte. Potentiellement plus rapide et plus efficace que les traitements existants, le bimekizumab pourrait générer des ventes de plusieurs milliards d’euros par an. UCB a par ailleurs annoncé l’acquisition de l’américain Zogenix, ce qui lui permet de renforcer son expertise dans l’épilepsie. Globalement, les analystes restent favorables à l’action UCB avec 16 recommandations d’achat et 8 de conserver contre une seule de vendre.

2. Aperam : un potentiel de 28%

Le producteur d’acier inoxydable atterrit en deuxième position de notre classement. Le consensus aboutit à un objectif de cours moyen de 62,29 euros pour l’action dans un an. Autrement dit, les actionnaires détiennent un titre qui affiche un potentiel de hausse de 27,93% par rapport au prix actuel de 48,69 euros. La marge de progression est plus élevée encore selon les analystes de Deutsche Bank (DE:). Ceux-ci ont repris, il y a quelques jours, la couverture du titre à l’achat avec un cours cible de 67 euros. La banque allemande rejoint ainsi le club des analystes les plus optimistes pour l’action Aperam (AS:), lequel est composé de Degroof Petercam (67 euros), d’Oddo BHF (76 euros) ou encore de BNP Paribas (PA:) Exane (81 euros), pour ne citer qu’eux. Aperam a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros et livré 1,68 million de tonnes d’acier. Sa capitalisation boursière avoisine 3,9 milliards d’euros.

3. Argenx : un potentiel de 14%

La biotech belgo-néerlandaise argenx qui affiche une capitalisation boursière de 11,65 milliards d’euros s’inscrit en bas de notre classement, avec un potentiel de progression de 14,30%. En effet, les analystes voient la valeur atteindre 329,76 euros d’ici douze mois, contre 288,50 euros actuellement. Par ailleurs, les recommandations sont largement en faveur de l’action, comme l’illustrent la grande majorité de conseils d’achat et l’absence d’avis de vendre. Ceci malgré la récente baisse de l’action après le pic atteint à la fin décembre. Le titre avait alors bien progressé suite au feu vert des autorités sanitaires américaines pour la mise sur le marché du médicament efgartigimod. Ce traitement est destiné soigner la myasthénie grave généralisée, une maladie auto-immune qui provoque une faiblesse musculaire. Commercialisé sous le nom “Vyvgart”, il pourrait, selon les analystes, générer des revenus de plusieurs milliards de dollars pour la biotech gantoise. Il s’agit par ailleurs du premier produit d’argenx dont la commercialisation est approuvée.

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également