Oblis vous dévoile quelques-unes des opérations dans le pipeline du marché primaire obligataire. Certaines de celles-ci pourraient être bouclées assez rapidement. À noter que les obligations récemment émises sont reprises dans notre sélection.

CONTINUUM ENERGY AURA – La filiale du groupe indien d’énergie renouvelable Continuum Green Energy a démarré le placement d’un emprunt obligataire de 400 millions de dollars. Une tournée de présentation a eu lieu la semaine passée, notamment aux États-Unis, à Singapour, à Hong Kong, en Asie occidentale et en Europe. Fondé en 2009, le groupe Continuum Green Energy entend profiter des ressources éoliennes et solaires, propres et abondantes, pour contribuer à une transition énergétique respectueuse du climat en Inde.

IRCA – Le rachat du groupe italien Irca par le fonds de private equity Advent International pourrait passer par l’émission de dettes obligataires pour un total de 600 millions d’euros, selon Bloomberg. Fondée il y a plus de 100 ans, Irca est spécialisée dans la production d’ingrédients spécialisés pour la pâtisserie, la boulangerie et la crème glacée. Elle se concentre sur le secteur professionnel (pâtisseries, glaciers, hôtels, restaurants et entreprises industrielles) et commercialise ses produits dans plus de 100 pays à travers sept sites de production.

ALLEGRO – La plus grande plate-forme de commerce en ligne polonaise Allegro reste à l’agenda du marché primaire obligataire. Le groupe a mis au point il y a quelque mois un cadre définissant l’émission éventuelle de dettes obligataires. Celui-ci précise notamment que les nouvelles obligations peuvent être émises en zloty ou en euro, offrir un taux fixe ou flottant ou encore avoir le statut de “Green bonds” (Obligations vertes). Il n’y a toutefois pas de garantie qu’Allegro placera effectivement de nouvelles obligations. Bloomberg indique de son côté que le groupe polonais pourrait émettre un emprunt d’une taille de 200 millions d’euros.

ROYAUME-UNI – Le Debt Management Office (DMO), l’organisme qui gère la dette britannique (DMO) a mandaté des banques pour émettre, à partir du 25 avril, de la dette dont la rémunération est liée à l’inflation. L’opérateur prend une saveur particulière alors que l’inflation au Royaume-Uni atteint des niveaux inégalés en trente ans. Les dernières données disponibles montrent ainsi que l’inflation a accéléré en mars au Royaume-Uni, à 7% sur un an après 6,2% en février, selon l’Office national des statistiques (ONS).

Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également