© Reuters. La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, le Nasdaq et le S&P 500 s’offrant de nouveaux plus hauts de clôture historiques tandis que le Dow Jones a fini dans le rouge. L’indice Dow Jones a cédé 0,44%. /Photo d’archives/REUTERS/Charles Plat

PARIS (Reuters) – La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi, le Nasdaq et le s’offrant de nouveaux plus hauts de clôture historiques tandis que le a fini dans le rouge.

L’indice Dow Jones a cédé 0,44%, ou 150,57 points, à 34.283,27 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 9,91 points, soit 0,23%, à 4.290,61 points, signant un troisième record de clôture consécutif.

Le a avancé de son côté de 140,12 points (0,98%) à 14.500,51 points, bien soutenu par les poids lourds du secteur technologique.

Si la progression des “techs” continue d’assurer un soutien bienvenu aux indices américains, en Europe, la propagation rapide du variant Delta du coronavirus inquiète de plus en plus les investisseurs, plusieurs pays, du Portugal à l’Australie en passant par Israël et la Thaïlande, ayant durci de nouveau les restrictions sanitaires.

La prudence est aussi alimentée par l’approche de la clôture du mois de juin et du premier semestre, qui devrait se solder par des progressions à deux chiffres pour la plupart des grands indices européens et américains, ainsi que par les interrogations persistantes sur l’évolution des politiques monétaires.

Ce débat sera nourri cette semaine par une nouvelle série d’indicateurs économiques, et principalement par le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis attendu vendredi.

Aux valeurs, Apple (NASDAQ:), a gagné 1,25% à 134,78 dollars.

Microsoft (NASDAQ:) a avancé de 1,40% à 268,72 dollars, tandis qu’Amazon (NASDAQ:), a pris 1,25% à 3.443,89 dollars.

Sur le marché du , le WTI s’établissait à $72,78 (-1,70%) et le brent à $74,62 (-2,02%).

Le dollar évoluait en hausse de 0,05% face à un panier de devises quelques minutes après la clôture de Wall Street, tandis que l’euro s’établissait à 1,1921 dollar (-0,10%).

Sur le marché obligataire, le papier à dix ans a cédé -5,4 points de base pour s’établir à 1,4816%. Son homologue à cinq ans, a reculé de -2,8 points de base à 0,9006%.

(Nicolas Delame)





Nos sources

Club Trader School

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et stratégies de Trading, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également